Forum dédié à la vie du lycée Henri IV. Pour Aspirants et Ashquatriens confirmés.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zadig - Voltaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kureman
Feuillette Camus Rue Clovis
Feuillette Camus Rue Clovis
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 03/04/2010
Age : 21
Localisation : Derrière ma guitare, un livre ou mon ordi ...
Classe : 2nde
Loisirs : Guitare, Piano, Lecture,...

MessageSujet: Zadig - Voltaire   Sam 1 Mai 2010 - 21:14


Zadig (1747)
Voltaire (1694 - 1778)

1°) Biographie de l'auteur :


Voltaire nait en 1694 à Paris. Son vrai nom est François-Marie Arouet. Il a principalement vécu sous le règne des Louis XV, et fait donc partie du siècle des lumières. Il fait ses études à Louis Le Grand (ça Khrâss !!!), puis est emprisonné plusieurs fois à la bastille. Plusieurs fois aussi, il a été contraint de s'exiler, de part la nature révolutionnaire et le ton insolent de ses écrits qui déplaisent aux puissants.

Il a écrit de nombreux romans philosophiques dont les plus connus sont Zadig, Micromégas, et Candide. Il entre en 1746 à l'académie française. Il meurt en 1778 à l'age de 84 ans. Ses œuvres ont contribué à l'avènement de la révolution française.

2°)a) Personnages principaux :

Zadig : Plein d'esprit, il apprend au fur et à mesure de l'histoire que l'on ne peut être totalement heureux. Il est juste, droit, instruit ... mais pour ces raisons, un grand nombre de gens veulent sa perte. C'est le personnage le plus important de l'histoire : c'est parce qu'il incarne la vertu que l'on peut voir une morale dans chacune de ses aventures ("Le malheur de Zadig vint de son bonheur même, et surtout de son mérite.").

L'envieux : Il n'a pas de nom car il représente une grande partie des êtres humains. Si à travers Zadig ont peut voir la morale de chaque histoire, dans l'envieux est la critique de la société.

Cador : C'est l'ami le plus fidèle qu'un homme puisse espérer d'avoir. Il prend part dans la plupart des histoires au côté de Zadig, et lui est toujours d'une grande aide.

Astarée : C'est une dame belle, innocente et pleine d'esprit. C'est la femme du roi. Elle est éprise de Zadig.

Moabdar : C'est le roi de Babylone. Il est intelligent, gentil et plein de bonnes attention ... Cependant, il a un défaut : c'est un homme très jaloux.

2°)b) Résumé :

Zadig, la vertu, la connaissance et le bon sens incarné, cours de mésaventure en mésaventure. Toujours cherchant à protéger les plus faibles et à punir les injustices, il est haït des puissants pour avoir rendu justice, pour avoir aimé, pour être bon tandis que les puissants sont mauvais. Ainsi, après avoir échappé de justesses aux plus injustes condamnations, il gagne la grâce du roi qui veut le tuer parce qu'il aime sa femme, Astarée. Il réussit à s échapper, mais ne sait où est sa protégée. Aidé de plusieurs personnages secondaires montrants les différentes facettes de l'être humain, il vient aux secours de qui en a besoin et se fait haïr de tout les "méchants", tandis qu'il gagne les grâces du peuple et des monarques les plus "gentils". Il par retrouver sa femme, et résout quelques affaires.

3°)Commentaires :

Arrow Si je me suis si peu étendu sur l'histoire, c'est parce qu'en fait le plus important est la morale, le sous entendu ou la critique contenue dans chacun des chapitres, et la morale plus globale comprise dans l'œuvre entière. Car Zadig, plus qu'un simple conte, est une véritable œuvre philosophique où Voltaire expose sa vision de la vie à travers des personnages, des décors ou des scènes qui imagent ce qu'il ne dit pas avec des mots.

Arrow Qu'a vraiment voulu dire l'auteur ? Nous dit-il que le monde est noir, injuste ? Non, assurément. Car si Zadig peut sembler tomber de mal en pis à cause de sa bonté et de sa droitesse, il finit par trouver l'amour de sa femme, du peuple, il a le pouvoir, la fortune et garde toutes les vertus que le meilleur des homme seul pourrait avoir. L'auteur nous montre que l'amour véritable peut-être extrêmement douloureux, mais que "quand on est aimé d'une belle femme, on se tire toujours d'affaire dans ce monde". L'auteur dénonce aussi le comportement jaloux de l'être humain qui ne paye jamais (L'envieux, Moabdar, Le roi des bonzes...). L'auteur parle plusieurs fois aussi du pouvoir de la pensée et de la philosophie dont il fait l'apologie durant toute l'œuvre.

J'ai vraiment aimé ce livre, qui sous la forme de contes orientaux, nous explique la vie à la façon de son auteur. L'histoire juste au premier degré est émouvante, mais la réelle puissance de l'œuvre tient dans le fait qu'elle illustre parfaitement une philosophie de vie positive alors que le livre est plutôt noir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zadig - Voltaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Économie : Obama choisit ceux qui ont échoué /Reseau VOLTAIRE
» Le malheur rapproche les gens / ZADIG & ENORA
» Les Amours de Voltaire et Emilie Du Châtelet
» Zadig ✝Boite aux lettres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Du Lycée Henri IV :: Café de Navarre :: Culture & Débats-
Sauter vers: